Vous êtes une entreprise ou un indépendant et vous souhaitez lancer votre site internet. Oui mais voilà, vous ne savez pas par ou commencer !

Faire son site internet soi-même ?, faire appel à un professionnel ? sur quelle plateforme ? comment être sûr de ne rien oublier ?

Bref, un tas de questions qui vous découragent rapidement de vous lancer dans l’aventure digitale.

De récentes études ont montré qu’environ 800 000 sites internet sont créés chaque jour dans le monde entier. En 2020, 1,78 milliards de sites ont été recensés dans le monde. 

Ces mêmes études révèlent que 32% des entrepreneurs ne créent pas de site parce qu’ils pensent que ce n’est pas nécessaire et 34% d’entre eux ne le font pas car ils pensent que cela va leur coûter trop cher. 

Dans cet article, je vous donne 7 clés indispensables à connaître avant de vous lancer dans la création ou dans la refonte de votre site internet. 

Quel type de site internet je souhaite faire ?

La question de la création ou de la refonte d’un site web peut s’avérer cruciale dans le cycle de vie d’une entreprise ou pour le lancement d’une activité. Il est primordial, dans un premier temps, de définir le type de site internet que vous souhaitez réaliser. Il existe différentes typologies de sites. Parmi toutes ces typologies on trouve notamment les sites vitrines, les blogs, les sites e-commerce ou les sites catalogues

Le site internet vitrine

Le site vitrine est un site internet qui présente sur le web les produits ou les services d’une entreprise, d’une personne ou d’une organisation. Le but est d’attirer l’attention et d’éveiller l’intérêt des internautes.

Le principal objectif du site vitrine est d’informer l’internaute sur les activités de l’entreprise ou de la personne. Il permet de mettre en ligne vos coordonnées afin de faciliter les interactions avec vos potentiels futurs clients. Il s’agit en quelque sorte d’une carte de visite en ligne.

le site vitrine

Le blog

Le blog est une sorte de site internet que l’on pourrait qualifier de journal publié sur le web, accessible aux internautes du monde entier.

Contrairement au site vitrine ou au site e-commerce, le blog permet de communiquer directement avec vos cibles. Il permet d’apporter des sources de trafic supplémentaires et d’augmenter votre visibilité sur internet.

Le site internet e-commerce

Un site e-commerce est un site internet ou une plateforme web qui permet de réaliser des ventes en ligne. C’est une vitrine utilisée par les commerçants pour exposer leurs produits et services à une cible qui est susceptible de les acheter.

Le site e-commerce, à la différence du site vitrine ou du blog nécessite toutefois des compétences et des connaissances plus poussées.

En effet, lorsque vous réalisez un site e-commerce, vous devrez penser aux aspects techniques comme la mise en place de systèmes de paiement sécurisés, ou aux différents moyens de livraisons.Vous devrez également penser aux aspects légaux et juridiques comme la rédaction des conditions générales de vente, les mentions légales ou la politique de confidentialité.

Le site internet catalogue

Le site catalogue ou e-catalogue ou encore catalogue électronique est un site internet qui a pour but de présenter les différents produits ou services de votre entreprise de manière détaillée. Il se différencie des sites vitrines car il est en général plus détaillé. A la différence du site e-commerce, le site catalogue ne fait que présenter les produits et n’affiche pas les tarifs. Il ne permet pas non plus de réaliser les achats en ligne.

Une fois que vous avez défini le type de site internet que vous souhaitez réaliser, vous allez devoir déterminer l’outil le plus adapté à votre besoin et c’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

mockup site internet

Quel outil choisir pour réaliser mon site internet ?

Le choix de l’outil, un élément primordial pour la réussite de votre site internet

Comme dans le bricolage ou la mécanique, lorsque l’on s’attaque à la création d’un site internet, il est important de définir précisément ce dont on a besoin pour travailler.

C’est cet outil que vous allez utiliser au quotidien pour faire grossir votre activité. Vous devrez donc être à l’aise avec son utilisation. 

Très souvent, la première question qui nous vient à l’esprit c’est de se demander s’il faut savoir coder ou non pour faire un bon site internet ?

Le marché du web regorge de solutions dites “No code” permettant de réaliser rapidement un site avec un aspect professionnel.

Voici la liste des principaux outils du marché qui sont utilisés en fonction de votre activité :  

Les outils CMS (Content Manager système)

WordPress

site internet WordPress

WordPress est un CMS (content management systeme) ou système de gestion de contenu créé en 2003. 

Aujourd’hui, WordPress représente environ 43% des sites web dans le monde soit près de 800 000 sites internet sur la planète.

Il doit sa popularité à sa simplicité d’installation, à un back office ergonomique mais aussi à un très grand nombre de thèmes graphiques permettant de réaliser des sites de qualité professionnelle très rapidement.

WordPress bénéficie également d’une très grande communauté de développeurs à travers le monde capables d’apporter des fonctionnalités supplémentaires très rapidement et de corriger les différents bugs de la plateforme en un temps record.

Aujourd’hui, WordPress s’avère être la plateforme la plus polyvalente pour réaliser tous types de sites, du blog au site vitrine en passant par le e-commerce grâce notamment au très populaire plugin woocommerce

En savoir plus sur WordPress

Drupal

Drupal est également un système de gestion de contenu. Le gros intérêt de Drupal, c’est qu’il permet de réaliser des sites complexes sans avoir à recréer à chaque projet les fonctionnalités basiques. Drupal est un CMS extrêmement puissant et il possède de nombreux modules (près de 45 000). Il est en général choisi pour son niveau de sécurité qui est très élevé. 

Attention toutefois car Drupal est un CMS destiné aux développeurs avertis. Il comporte de nombreuses complexités de paramétrage et il est très gourmand en ressource.

En savoir plus sur Drupal

Joomla!

Autre CMS du marché, Joomla est en quelque sorte un mix entre Worpress et Dupal. En effet, ce système de gestion de contenu tente d’avoir une interface back office se rapprochant de wordpress avec la robustesse technique de Drupal. Chez Joomla également les options de personnalisation sont nombreuses mais peuvent vite s’avérer déroutantes pour un utilisateur novice.

Aujourd’hui, Joomla reste tout de même le deuxième CMS le plus utilisé derrière WordPress avec près de 3 millions de sites dans le monde réalisés sur cette plateforme.

En savoir plus sur Joomla

Joomla et Drupal deux concurrents de WordPress pour les sites internet

Prestashop

Prestashop est une application web dite open source (c’est à dire qu’elle est libre d’être téléchargée depuis le web, sur votre ordinateur afin d’être installée sur un serveur web via un hébergeur)

Cette application permet principalement de créer une boutique en ligne dans le but de réaliser du commerce électronique. Créée en 2007, elle est basée sur un langage PHP, MySql et javascript, comme le sont WordPress, Joomla et Drupal.

Aujourd’hui, Prestashop est utilisé sur plus de 300 000 sites e-Commerces dans le monde et dans plus de 160 pays. Il possède,tout comme WordPress, une forte communauté capable d’apporter constamment de nouvelles fonctionnalités et de patcher des failles de sécurité très rapidement. De nombreux tutoriels sont également disponibles sur les plateformes de streaming.

En savoir plus sur Prestashop

Les plateformes en ligne 

Dans le monde de la création de site internet il existe également les plateformes de service web dite Saas (Software as a service) ou en français, “logiciel en tant que service”. Ces solutions sont hébergées directement dans le cloud est sont exploitées directement en dehors de l’entreprise. Les logiciels de création de site internet en ligne possèdent quelques avantages pour des novices qui souhaitent se lancer.

  1. la mobilité : vous accédez à vos applications web, partout et tout le temps, à partir du moment où vous avez une connexion internet. Elles sont accessibles depuis votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette
  2. Le gain de temps : tout est livré clé en main. La maintenance évolutive est directement gérée par le fournisseur.
  3. La conformité : la plupart des fournisseurs sont au fait des règles en matière de RGPD. Vos applications seront conformes à la réglementation en vigueur partout en Europe.
  4. Le pilotage de votre activité : les plateformes Saas bénéficient très souvent de dashboard qui vous permettent d’assurer le suivi de votre activité en temps réel.
  5. L’agilité et la flexibilité : choisissez uniquement les options dont vous avez besoin.
  6. L’optimisation des coûts : en général, tout est compris dans le tarif (hébergement, logiciel, maintenance etc…). Vous maitrisez votre budget.

Au vu de ces éléments, les solutions Saas peuvent paraître idéales pour des débutants.

Il y a toutefois certains inconvénients qui peuvent s’avérer problématiques si votre activité venait à se développer

  1. La publicité : afin de vous proposer un tarif à moindre coût, certains logiciels d’édition web en ligne peuvent embarquer des publicités sur votre site.
  2. Un nom de domaine avec l’extension de la solution (vous devrez mettre une nouvelle fois la main à la poche pour acheter un nom de domaine personnalisé)
  3. Des templates graphiques figés et peu malléables. Vous devrez vous conformer aux possibilités fournies et pourrez difficilement en sortir. 
  4. L’optimisation SEO. Ces plateformes tendent à s’améliorer mais il est particulièrement fastidieux de réaliser de bonnes prestations SEO.

Parmi les logiciel en ligne les plus populaires on retrouve notamment les deux principaux acteurs que sont Wix et Shopify

Wix, 

Wix est une plateforme en ligne, créée en 2006,  qui a été conçue pour simplifier la création et la gestion d’un site internet. L’objectif de cette plateforme est simple : permettre à monsieur tout le monde d’élaborer un site web au design soigné avec des fonctionnalités qui ne nécessitent pas de connaissances en développement informatique.

Le modèle économique est assez simple. D’un côté une version gratuite, mais limitée en fonctionnalités, et de l’autre,  des forfaits premium qui permettent d’accéder à davantage d’options et ainsi de booster votre créativité.

Pourquoi utiliser Wix ?

Utiliser Wix c’est avant tout, pour celles et ceux qui ne savent pas coder : 

  • Un fonctionnement simple et efficace
  • Un site internet avec un design et un visuel professionnel
  • Une plateforme économique
  • La possibilité d’ajouter des applications webmarketing supplémentaires
  • Une adaptabilité au smartphone
  • Compatible avec une stratégie SEO
  • Adapté au fonctionnement de Google Ads

Mais comme toute plateforme en ligne, il n’y a pas que des avantage à utiliser Wix

Pourquoi ne pas utiliser Wix ?

Utiliser des plateformes en ligne ou l’on n’est pas tout à fait propriétaire peut s’avérer dangereux dans le cas où vous souhaiteriez développer votre activité.

  • Risque d’une mauvaise expérience utilisateur
  • Vitesse et sécurité 
  • Le référencement naturel (même si wix est compatible et permet de pratiquer quelques optimisations techniques il n’est pas optimiser pour le référencement naturel)
  • La limitation en terme de nombre de pages (plus vous voulez de page, plus vous devez mettre la main au porte-monnaie)
  • Des annonces sur votre site (ce site a été créé avec Wix…)
  • Il n’est pas unique (comme vous utilisez un modèle, il est tout à fait probable que quelqu’un d’autre aura le même que vous 🙁
  • Difficile à optimiser
  • Aucune possibilité de migrer votre site internet

En quelques mots, vous n’êtes pas propriétaire de votre site !

Maintenant vous avez les cartes en maine pour faire votre choix 

Shopify

Shopify est un logiciel en ligne permettant aux personnes et aux entreprises de créer et d’animer une boutique en ligne moyennant une redevance mensuelle.

Comment fonctionne shopify ?

Shopify est une solution en ligne. Vous louez tous les mois un espace vous permettant d’exposer en ligne vos articles et de procéder à leur vente. Il vous suffit de créer un compte puis de choisir votre thème, d’installer votre moyen de paiement favori, de mettre en ligne vos produits et bien évidemment, de rédiger vos mentions légales et voilà, le tour est joué !

Il est important toutefois de rester vigilant sur l’utilisation de telle plateforme car, comme dans le cas Wix, vous n’êtes pas propriétaire de votre boutique et pour les mêmes raisons, il peut rapidement devenir difficile de migrer votre site ou de leur faire évoluer.

Vous savez désormais quel outil vous allez utiliser pour réaliser votre site internet. Il va ensuite falloir passer à la phase d’habillage. C’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Quel thème graphique choisir pour votre site internet ?

Le thème graphique doit avant tout être en cohérence avec votre activité et il doit s’appuyer sur votre charte graphique.

Les couleurs, les polices de caractères, les images ou encore votre logo sont des éléments primordiaux car ce sont eux qui permettront à vos futurs clients de vous identifier

Le logo

Cette image sera votre premier vecteur de communication. C’est l’élément dont les utilisateurs se rappelleront. Mais attention, vous n’êtes pas obligé, au début, de passer énormément de temps sur votre logo. N’oubliez pas que de nombreuses marques ont d’ailleurs fait évoluer leur logo au fur et à mesure du temps pour s’adapter à leur clientèle cible et à l’époque.

La police de caractère

Il est parfois tentant de choisir une police de caractère pour son côté esthétique. Il convient toutefois d’être vigilant car toutes les polices de caractères ne s’affichent pas sur tous les navigateurs. Privilégiez des polices de caractères web et notamment en les choisissant parmi les Google Font.

Les couleurs

Les couleurs ont toute leur importance dans votre stratégie de communication et donc dans votre charte graphique.

En marketing, il est connu que les couleurs véhicules certaines émotions et sont donc adoptées par les plus grandes marques pour représenter les valeurs qu’elles souhaitent porter.

l'influence des couleurs dans le marketing

Les images

Afin d’illustrer l’ambiance de votre charte graphique vous pouvez réaliser un mood board. Appelé également tableau d’ambiance il permet de représenter les  éléments visuels qui apparaîtront sur votre site. Il permet également au graphiste de montrer la direction artistique qu’ils souhaitent prendre.

Exemple de moodboard

Nous avons vu comment habiller votre site web et comment créer un univers autour de celui-ci.

Il va ensuite falloir passer à la phase suivante, l’hébergement.

C’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Quel hébergeur choisir pour mon site internet ?

Le choix de l’hébergeur qui accueillera votre futur site internet est un des éléments les plus importants car c’est grâce à lui que votre site internet et donc tout votre travail sera accessible à la terre entière. Vous devez donc y apporter une attention toute particulière et ne pas procéder à ce choix à la légère. 

choisir son hébergeur

Les hébergement web gratuits

Lorsqu’on décide de lancer son site internet et que l’on souhaite choisir son hébergeur, il peut être tentant de choisir une formule gratuite en se disant qu’il n’est pas forcément important de mettre de l’argent à ce niveau du projet. Le nombre d’hébergeurs gratuits à d’ailleurs explosé ces dernières années, preuve de l’intérêt de ce type de prestation par de nombreux créateurs de contenus. 

Parmi les hébergeurs gratuits, on retrouve notamment des acteurs comme Hostinger ou OVH mais attention, les formules proposées sont très souvent limitées et faire ce choix amène également son lot de désavantage

Vous pouvez choisir un hébergement gratuit pour les raisons suivantes : 

  • Un espace de stockage qui vous permettra de mettre en ligne vos premières pages (entre 300 Mo et 750 Mo)
  • Un nom de domaine (souvent précédé du nom de l’hébergeur avant)
  • Une bande passante pour permettre à vos visiteurs de venir sur votre site
  • Une console d’administration
  • de comptes d’emails (limités)
  • de sous-domaines (limités)

En bref, vous aurez le kit parfait pour démarrer votre activité sur internet. Toutefois, il est important de comprendre que ces solutions sont avant tout des offres permettant de réaliser de tout petits sites internet, ayant très peu de trafic et possédant très peu de contenu.

Cela peut-être une solution qui s’avère idéale pour tester un concept ou dans le cadre de projet d’études comme cela peut être le cas dans les projets demandés par Openclassrooms dans le cadre du parcours Chef de projet digital ou encore développeur web.

Les hébergement web payants

Si votre projet de site internet a pour objectif de grandir dans le temps et de connaître de plus en plus de trafic, que vous envisagez un blog avec de nombreux articles ou un site e-commerce avec plusieurs références, il est préférable de choisir l’hébergement payant. 

En effet, un hébergement payant vous permettra : 

  • Plus de liberté technique (plus de stockage, de bande passante, d’adresses mails, de sous-domaines etc…)
  • Un support technique (dans certains cas 24h/24h et 7/7j)
  • un système de sauvegarde (toujours précieux au cas ou l’on se fait pirater ou que l’on fait une bêtise sur son site…je sais de quoi je parle 😉 )
  • Tous les types d’extensions de domaine (.com, .fr, .ue…)
  • un certificat SSL vous est délivré
  • protection de votre serveur contre les attaques.

Si votre projet est susceptible de prendre de l’importance il est donc très important d’investir dans un bon hébergeur. Cela vous évitera à terme bien des déconvenues et pensez toujours que le plus important reste l’expérience que votre utilisateur va vivre lorsqu’il naviguera sur votre site internet. Il doit donc avant tout être rapide et sécurisé.

Vous devrez ensuite vous poser la question de savoir si vous partez sur un hébergeur dédié ou un hébergeur mutualisé. Vous ne connaissez pas la différence ? 

C’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Les hébergeurs mutualisés

Les hébergeurs mutualisés, comme leur nom l’indique, sont des serveurs partagés entre plusieurs clients et qui permettent également de mutualiser les coûts d’utilisation de ces serveurs. Cette prestation est proposée par la plupart des hébergeurs et permet de proposer des offres attractives aux clients. Les coûts du serveur et de sa maintenance sont partagés sur plusieurs utilisateurs ce qui réduit le tarif. 

Ce genre d’hébergement s’adresse principalement aux développeurs web débutants ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises souhaitant proposer une offre en ligne pour une quantité restreinte de visiteurs. De plus, ces solutions mettent à disposition de leurs clients quelques outils de configuration faciles à manier et qui permettent une certaine autonomie sur leur projet. A contrario,Les hébergeurs dédiés, nécessitent davantage de compétences et c’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Les hébergeurs dédiés

Les serveurs dédiés, représentent des serveurs qui ne sont disponibles que pour un seul client, un opérateur de site web, une tâche ou pour un service spécifique qui nécessite une performance extraordinaire. Il s’agit ni plus ni moins que d’un ordinateur à distance, sans clavier ni écran. Ce dernier est mis à disposition du client par l’hébergeur. 

Il y a en général un système d’exploitation déjà installé qui peut être Linux ou Windows en fonction des préférences ou des besoins du client.

Ce type d’hébergement est moins utilisé par les débutants car il nécessite de posséder des compétences techniques pour installer, gérer et maintenir le service à l’inverse des serveurs mutualisés qui eux, sont entièrement gérés par l’hébergeur.

Ce qu’il faut retenir, c’est que si vous prévoyez que votre site génère beaucoup de trafic, que vous souhaitez bénéficier de meilleures performances il est alors préférable d’opter pour un serveur dédié. De plus, vous ne serez pas tributaire des éventuelles coupures de service au cas ou l’un des sites situés sur le serveur que vous partagez est attaqué ou connait une panne.

<h4> C’est quoi le nom de domaine

Le nom de domaine de votre site internet constitue la partie la plus importante de l’adresse de votre site web. Dans le cas suivant : www.monentreprise.fr, “monentreprise” identifie votre site. Il est donc primordial de faire le bon choix dès le début car ce choix est au centre de votre stratégie de communication. Il est intéressant qu’il fasse référence à vos qualité, votre métier, votre activité ou aux valeurs que vous souhaitez porter.

Comment vérifier si un nom de domaine existe déjà

Si vous souhaitez vérifier qu’un nom de domaine est disponible, vous pouvez utiliser les outils de hébergeurs qui mettent à votre disposition depuis leur site un moteur de recherche permettant de vérifier la disponibilité. Vous pouvez également vous appuyer sur des outils spécialement dédiés comme : www.nom-domaine.fr.

Ce genre d’outil s’avère être très précieux car il vous permet de vérifier en un clin d’oeil la disponibilité du nom de domaine ainsi que de toutes ses extensions (.com, .eu etc…)

Comment obtenir un nom de domaine

Pour obtenir un nom de domaine c’est très simple. il vous faut procéder aux étapes suivantes : 

  1. Choisir un bureau d’enregistrement de nom de domaine accrédité
  2. Trouver le bon nom de domaine
  3. Vérifier sa disponibilité du nom de domaine grâce au domaine Chek
  4. commander ou enregistrer votre nom de domaine
  5. Vérifier sa validité

Pensez au certificat SSL (Secure Socket Layer)

Un certificat électronique est assimilé à une carte d’identité numérique. Il peut être utilisé pour identifier et authentifier une personne physique ou morale mais il peut également servir à chiffrer des échanges.

Le certificat SSL est un fichier de données, qui lie une clé cryptographique aux informations d’une organisation. Lorsqu’il est installé sur un serveur, il active le cadenas et le protocole “https” permettant d’assurer une connexion sécurisée entre le serveur web et le navigateur.

Ce certificat numérique, également nommé certificat TLS (Transport Layer Security) permet d’établir avec certitude le lien entre le site internet et son propriétaire (entreprise, marchand ou individu)

Enfin, ces certificats numériques peuvent être fournis par votre hébergeur lorsque vous prenez un hébergement de site mais il est également possible de procéder à leur achat directement puis de l’installer via votre hébergeur.

Quels sont les éléments légaux à intégrer à mon site internet ?

Lorsque vous créez votre site internet, vous devez intégrer des éléments légaux vis-à-vis de la loi française.

C’est que nous allons voir dans ce paragraphe.

Présence des Mentions légales

Vous vous apprêtez à lancer votre site internet mais avant de vous lancer dans le grand bain, vous devez d’abord vous assurer d’une chose : que vous avez bien réalisé votre page contenant vos mentions légales.

En effet, sur un site internet les mentions légales sont obligatoires. Toutefois, les informations à afficher sont différentes en fonction de votre statut : entreprise individuelle ou société.

Si vous êtes une entreprise individuelle, vous devrez obligatoirement faire figurer les éléments suivant : 

  • Identité de l’entreprise : vos nom, prénoms et adresse
  • Numéro d’immatriculation au RCS: RCS : Registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers
  • Mail ou numéro de téléphone pour contacter votre entreprise
  • Numéro d’identification à la TVA
  • Identité de l’hébergeur: Entreprise en charge de stocker sur ses serveurs les données du site internet du site : nom ou dénomination sociale, adresse et numéro de téléphone
  • Si vous exercez une activité réglementée et soumise à autorisation (pharmacie ou débit de boissons, par exemple) : nom et adresse de l’autorité qui a délivré l’autorisation.

Attention ! 

Le fait de ne pas afficher de mentions légales sur votre site internet est punissable par la loi. La sanction s’élève à 1 an d’emprisonnement et jusqu’à 75 000€ d’amende.

Il est donc préférable de prendre quelques minutes pour les rédiger.

Si vous êtes une société vous devrez afficher obligatoirement : 

Attention ! 

Le fait de ne pas afficher de mentions légales sur votre site internet lorsque vous êtes une société peut vous coûter jusqu’à 375 000€ d’amende.

Mettre en place une politique de cookies

Lorsque vous allez mettre en ligne votre site internet et que les utilisateurs vont naviguer dessus, vous serez tenus de respecter les obligations liées à la protection des données personnelles des internautes.

Au delà de l’obligation générale de sécurité et des données personnelles recueillies, vous devrez respecter 2 obligations : 

  • Informer l’internaute
  • Obtenir son consentement

Pour cela, il est recommandé d’installer un bandeau cookies consent permettant à l’internaute de choisir les cookies qui seront déposés sur son ordinateur.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur le site entreprendre.servicepublic.fr

CGV (Conditions Générales de Vente) en cas de site marchand

Les conditions générales de vente ou CGV encadrent les relations commerciales.

Elles doivent être présentes sur un site internet qui propose des transactions commerciales afin d’assurer une obligation de transparence et de réduire de façon considérable les risques de litiges entre vos clients et votre entreprise.

Les informations contenues et le caractère obligatoire des mentions légales différent selon que vous êtes un client particulier ou un client professionnel.

Cas du client particulier

Dans le cas du client particulier, les informations obligatoires devant figurer sur vos CGV sont les suivantes : 

  • Caractéristiques essentielles des biens et/ou services
  • Prix TTC en euros
  • Frais et date de livraison
  • Modalités de paiement : modes de paiement autorisés et question du retard de paiement.
  • Droit de rétractation : délai et conditions pour annuler la commande.
  • Garantie légale de conformité
  • Service après vente : coût de la communication à distance
  • Modalités de règlement des litiges : tribunal compétent et possibilité de recourir à un médiateur

Il est d’ailleurs recommandé de choisir dès le début de votre activité, un médiateur à la consommation

Cas du client professionnel

si vous êtes un client professionnel, les conditions générales de vente devront être appliquées (le manquement à cette obligation est puni de 75 000€ d’amende) : 

  • Prix HT  en euros : barèmes de prix ou méthode de calcul du prix
  • Rabais et ristourne : réductions de prix, remises promotionnelles ponctuelles et ristournes différées. Elles doivent être fixées selon des critères précis et objectifs.
  • Escomptes commerciaux : réduction accordée à un client en cas de paiement anticipé
  • Modalités de paiement : modes de paiement autorisés et pénalités appliquées en cas de retard
  • Frais et date de livraison
  • Modalités de règlement des litiges : tribunal compétent

Vous pouvez également retrouver toutes les informations concernant les CGV sur le site du service public

Très difficiles à rédiger, il est préférable, dans le cas d’une entreprise ou d’une société de se faire accompagner par son service juridique ou, le cas échéant par un cabinet d’avocat spécialisé dans le droit des entreprises afin de personnaliser vos CGV et de les adapter à votre activité.

Réaliser son site internet gratuitement, ou se faire accompagner par un professionnel ?

C’est LA question que beaucoup de personnes se posent lorsqu’elles veulent lancer leur activité sur le web. Les nombreuses plateformes qui permettent la mise en ligne de sites internets peuvent faire céder au sirènes de la gratuité. Mais attention toutefois à ne pas tomber dans le piège car une fois votre activité lancée, il peut alors être compliqué de maintenir et d’entretenir votre site et de continuer en même temps votre activité professionnelle. Le web est également un métier qui requiert des compétences dans de nombreux domaines (SEO, SEA, techniques, webmarketing etc…) Confier ces tâches à un professionnel peut s’avérer, à long terme, une stratégie gagnante

BONUS

7 erreurs à éviter lorsqu’on fait sont site internet

  • Choisir le mauvais hébergeur (espace de stockage notamment si images, pas ou peu de sav pas de backup…)
  • Ne pas prévoir de système de sauvegarde (impératif !)
  • Rédiger ses contenus directement sur la plateforme (penser à rédiger ses fiches articles ou ses articles de blog sur un fichier word ou sur un drive pour qu’en cas de réinitialisation du site tout soit perdu)
  • Oublier de faire les mises à jour de sécurité (notamment sur wordpress qui est le CMS le plus attaqué et dont les attaques les plus fréquentes viennent de plugin non mis à jour)
  • Ne pas prévoir de charte graphique et de ligne éditoriale
  • Omettre d’installer de système permettant de suivre les performances de son site internet
  • Oublier d’intégrer les éléments légaux

Vous avez maintenant toutes les informations qui vous permettront sans trop d’efforts de réaliser votre site internet.

Si vous souhaitez en savoir plus ou recevoir d’avantages de conseils sur la création ou la refonte de votre site internet, contactez moi sans attendre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.